I. Une fondation décevante et fructueuse

Tout commence officiellement par quelques lignes écrites d’une main assurée en première page d’un cahier d’écolier : « Le présent registre destiné à la transcription

II. Saintes ou Saintonge ?

La fusion, discutée le 20 mars 1959, s’opère à la séance suivante, le 15 mai 1959. Elle apporte à l’Académie un incontestable renfort, tant en

III. Hésitations de Martin-Civat

Le 9 février 1961, Pierre Martin-Civat succède comme directeur à Jean Sorillet. Il est l’évident maître-Jacques de tout ce qui se fait à Cognac en

IV. La direction fondatrice

François de Chasseloup-Laubat succède à Pierre Martin-Civat le 23 mars 1963. Il va se révéler un grand directeur, mettant véritablement sur pied à la fois