André Rousselot, pour la restauration du château de Saint-Jean-d’Angle

André Rousselot, pour la restauration du château de Saint-Jean-d’Angle

Prix du patrimoine – Jacques et Marie-Jeanne Badois

André Rousselot pour la restauration du château de Saint-Jean-d’Angle

Rapport : Christine Ponchalon

André RousselotIl a fallu deux décennies de travail pour que le château de Saint-Jean-d’Angle échappe à la ruine complète.

Lorsqu’on le découvre au bout d’un chemin de campagne, on se croirait revenu dans un roman de Walter Scott. C’est un vrai château-fort, en miniature, avec murailles, fossés, donjon, posé au milieu des champs.

Un château de poche, primitif et original dont les premières mentions datent de 1180. Il protégeait alors six mille hectares de marais salants : l’or blanc qui enrichissait le seigneur d’alors, Guillaume de Lusignan.

Sons système définitif efficace lui permettait de soutenir vaillamment un siège.

Le propriétaire André Rousselot poursuit l’œuvre de son père et s’emploie à le faire vivre avec des parcours découverte de la vie au Moyen-Âge : sur les remparts, la salle des gardes, le cul de basse fosse.

Au mois de février dernier un début d’incendie a bien failli mettre à mal le bâtiment. Heureusement il a été circonscrit sans faire de dégâts irréparables.

La qualité de la restauration a été primée par les VMF et a reçu le prix Europa Nostra.

Categories: 2017, Palmarès