Véronique Bergonzoni, pour la mise en valeur de l’Abbaye de Trizay

Véronique Bergonzoni, pour la mise en valeur de l’Abbaye de Trizay

Prix Jacques et Marie-Jeanne Badois

Véronique Bergonzoni, pour la mise en valeur de l’Abbaye de Trizay

Rapport : Christine de Ponchalon

Véronique Bergonzoni Il y a trente ans, le prieuré de Trizay était une exploitation agricole. En 1989, la commune l’achète et entreprend de restaurer les bâtiments encore existants. De ce qui a été détruit, restent tout de même des hypothèses permettant de se faire une idée assez précise de la beauté et de l’ampleur du site ayant appartenu à la puissante abbaye de La Chaise Dieu dans le département de la Haute-Loire. Ce vaste chantier a duré quinze ans. Restait à faire connaître et vivre ce patrimoine roman emblématique de la Saintonge. Cette lourde tâche continue avec un important programme de valorisation du site.

De 2 300 visiteurs en 2014, la fréquentation est passée aujourd’hui à 9 000. Un service pédagogique propose des programmes éducatifs à destination des élèves et des expositions.

Trizay est membre du réseau Abbatia regroupant seize abbayes de Nouvelle Aquitaine et travaille en lien avec ses universités.
Reste encore beaucoup de travail, mais l’équipe de l’abbaye n’est pas avare de projets…