Gérard Dufaud pour Picasso, un réfugié à Royan 1939-1940, éd. CoMédiArt

Gérard Dufaud pour Picasso, un réfugié à Royan 1939-1940, éd. CoMédiArt

Rapport Bernard Mounier

 

Gérard Dufaud est un acteur sur le marché de l’Art depuis une trentaine d’années. Il vit à Vaux-sur-mer mais il est né à Cognac et sa ville n’a cessé de l’inspirer. Nous lui devons l’exposition lumineuse du peintre cognaçais Géo Maresté, au musée de Royan, en 2009. Pour le livre qu’il avait écrit à cette occasion, aux éditions Bonne Anse, il avait reçu le prix de l’Académie, décerné par la communauté d’agglomération Royan Atlantique. Aujourd’hui, Gérard récidive de belle manière. C’est à Cognac qu’il a rencontré Gilbert Krill, filleul et héritier de Fernande Olivier, la première compagne de Picasso à l’époque du Bateau-Lavoir, entre 1904 et 1912, dont la sépulture est au cimetière de la ville. Gérard est le secrétaire de l’association La Belle Fernande, fondée en 2010 avec Gilbert Krill, structure gestionnaire des droits et des archives de Fernande Olivier. Cette fonction lui ouvre la porte de l’univers fantastique de la succession Picasso et provoque sa rencontre avec Maya Widmaier Picasso (sur la photo), la fille du peintre et de Marie Thérèse Walter, l’un de ses modèles. Avec Maya, Gérard parle du séjour de cette dernière à Royan lorsqu’elle avait à peine 5 ans, près de sa mère et de Picasso, qui les avait rejoint en septembre 1940. Maya se montre une brillante conteuse, rassemblant ses souvenirs d’enfant, illustrés par des photos de cette époque, dont certaines prises par Picasso lui-même. Ainsi naquit le projet d’un livre, écrit à deux voix entre Gérard et Maya : Picasso, un réfugié à Royan, 1939-1940. Cet ouvrage, véritable chaînon manquant, à la fois dans la biographie de Picasso et dans le cours de notre histoire locale, devint ainsi comme le scénario d’une exceptionnelle exposition au musée municipal, laquelle a déjà reçu des milliers de visiteurs (et qui reste ouverte jusqu’au 2 novembre). Pour son livre et les répercussions médiatiques qu’il a engendrées bien au-delà du monde culturel saintongeais, l’Académie a décerné à Gérard Dufaud le Prix de la Ville de Royan qui va lui être remis par le maire Monsieur Didier Quentin.Gerard-Dufaud

Categories: 2014, Palmarès