L’AREPMAREF pour ses recherches sub-aquatiques sur le patrimoine des pertuis.

L’AREPMAREF pour ses recherches sub-aquatiques sur le patrimoine des pertuis.

Rapport Pierre Collenot

 

Depuis 2004, un groupe de passionnés d’épaves maritimes et fluviales mène des prospections sub-aquatiques en divers lieux de la région Poitou-Charentes. Ils ont créé L’AREPMAREF (Association de recherches et d’études du patrimoine maritime et fluvial) qui agit pour le compte d’organismes publics comme le SRA Poitou-Charentes (Service de Recherches Archéologiques) et le DRASSM (Département de Recherches Archéologiques Subaquatiques et Sous-Marines). Concrètement, l’association s’intéresse de très près à tout le patrimoine qui sommeille en-dessous du niveau de l’eau, sur l’estuaire de la Gironde, autour des îles d’Oléron, d’Aix et de Ré, sur la Charente, la Boutonne et le Clain. 36 membres bénévoles, dont 7 responsables d’opération, mettent au point leurs propres technologies comme un sonar à balayage latéral permettant de détecter les traces des épaves et de les étudier. Toutes leurs recherches, menées avec autorisations officielles du ministère de la culture, demandent une longue préparation en amont et se prolongent sur des années de travaux. Ils participent à de nombreux programmes de recherche nationaux et à l’élaboration de la carte archéologique.
Parmi leurs succès : En 2011-2012 : près du rocher d’Antioche, la découverte du Port-Calédonia dernier cap hornier, 4 mats de 90m, naufragé le 2 décembre 1924. Une commémoration a lieu en 2014 à Saint-Denis d’Oléron, où la cloche de ce grand navire disparu est maintenant au musée.
En août 2013, une prospection au large de l’île d’Aix permet de retrouver la trace des vaisseaux naufragés en 1809 lors de la catastrophique bataille navale des Brûlots. Cette campagne de recherches se poursuit en 2014. Parmi les prospections réalisées ou en cours: une recherche sur les anciens quais du port de Saintes, de l’époque romaine au 19ème siècle, la découverte de pirogues à Chaniers et l’inventaire des restes du système de défense par des torpilles autour des Saumonards et de Fort Boyard. Leur contribution bénévole et passionnée à la découverte de ce patrimoine englouti mérite bien l’intérêt que nous leur portons dans ce palmarès.AREPMAREF

Categories: 2014, Palmarès