Ariane Audouin Dubreuil pour La croisière Jaune, sur la route de la soie. Ed. Glénat

Ariane Audouin Dubreuil pour La croisière Jaune, sur la route de la soie. Ed. Glénat

Rapport Jean Combes

 

L’expédition Citroën Centre-Asie reste l’une des aventures les plus exceptionnelles du XXe siècle. 42 hommes courageux, prêts à affronter tous les dangers, s’engagent dans une Asie centrale alors profondément troublée sur un parcours de 13000 km entre Beyrouth et Pékin. Ils empruntent ainsi l’antique route de la soie en franchissant les hauts cols du Karakorum dans l’Himalaya.
Georges-Marie Haardt, déjà chef de la « Croisière noire » en Afrique (1924-25), est choisi par André Citroën pour diriger cette nouvelle expédition ( Départ de Beyrouth le 4 avril 1931 ; arrivée à Pékin le 12 février 1932). Louis Audouin-Dubreuil, ancien officier aviateur, né à Saint-Jean d’Angély en 1887, est à ses côtés pour diriger la logistique.
Autour de l’équipe technique se trouvent des savants et des artistes notamment Alexandre Iakovleff, peintre de grand talent, le cinéaste André Sauvage, le grand reporter Georges Le Frère, le père Teilhard de Chardin, conseiller honoraire au service géologique de Chine.
Après un premier ouvrage consacré à « La croisière jaune » en 2002, Ariane Audouin Dubreuil, raconte d’une manière émouvante l’aventure de ces hommes d’exception dans un «livre-objet» réalisé à partir des archives familiales de son père. De nombreux documents jamais publiés sont ici présentés aux lecteurs (éditions Glénat).
Ce livre objet, conçu et rédigé par Ariane Audouin Dubreuil mérite sans nul doute par sa qualité remarquable, le prix que lui décerne aujourd’hui l’Académie de Saintonge.Ariane-Audouin-Dubreuil

Categories: 2014, Palmarès