Brice Martinetti pour Les négociants de La Rochelle au XVIIIe siècle

Brice Martinetti pour Les négociants de La Rochelle au XVIIIe siècle

Rapport Pascal Even

 

L’Académie de Saintonge s’est toujours attachée à encourager les talents des jeunes Charentais qui dans le domaine des arts, de la musique, de la littérature et de la recherche représentent les espoirs de demain.
Elle se devait par conséquent de remettre un prix à l’un de nos plus jeunes et talentueux universitaires, en l’occurrence, c’est le prix Latour de Geay qui récompense Brice Martinetti qui a soutenu récemment à l’Université de La Rochelle une thèse remarquée intitulée : Les négociants de La Rochelle au XVIIIe siècle, thèse qui a été publiée en 2013 aux Presses universitaires de Rennes.
De fait, si plusieurs études ont été déjà consacrées au siècle le plus brillant de l’histoire de la ville, ses élites restent encore largement méconnues et c’est le mérite de Brice Martinetti que de restituer ce milieux du négoce, ses activités, ses conditions de vie matérielle, ses préoccupations intellectuelles et sociales de ces négociants qu’il approche grâce aux informations contenues dans leurs inventaires après décès, une source savamment exploitée.
A partir de ces documents qui redonnent vie à des centaines d’existences, Brice Martinetti dresse en effet un tableau saisissant de ces acteurs majeurs de la prospérité rochelaise, d’un groupe social dont il souligne les particularismes, les convergences mais également les divergences avec les négociants des autres grands ports atlantiques. Avec ce premier ouvrage mais aussi avec les articles déjà publiés, Brice Martinetti prend rang parmi les grands historiens de La Rochelle et de notre région.Brice-Martinetti

Categories: 2014, Palmarès