Eric Dépré pour ses recherches et travaux de paléontologie sur l’évolution des poissons

Eric Dépré pour ses recherches et travaux de paléontologie sur l’évolution des poissons

depreRapport de Didier Néraudeau

Eric Dépré (né en 1964) découvre ses premiers fossiles du Jurassique à l’âge de 10 ans dans le potager familial (térébratules, gastéropodes). Il élargit progressivement son champ de prospection aux carrières locales, aidé par son père, qui se joint à lui. A 14 ans, il participe à la remise en état des collections du Muséum de La Rochelle stockées dans les greniers, sous la direction du dr Duguay. En 1980, avec les travaux de FA10, ses collectes prennent de l’ampleur et il crée une collection sur les céphalopodes de tout le Jurassique et le Crétacé du Poitou Charente. En 1984, il entre à l’INRA de Surgères où il devient responsable du conservatoire National de semences. Parallèlement, il met en place plusieurs collections en plus des céphalopodes : les poissons, les trilobites, les reptiles, les dinosaures, les oursins ; l’élargissement n’est plus régional mais international. Dès 1992, il réalise une collection de Préhistoire du Poitou-Charentes. Et en 1996, il construit un bâtiment pour réunir ses collections de 9000 pièces, dont un herbier fossile charentais du Crétacé. Certaines pièces sont aussi exposées dans les musées nationaux (Paris, Angoulême, La Rochelle) et les universités de Rennes et Lyon. Ses découvertes, donnent lieu à des publications scientifiques et divers fossiles du Crétacé charentais portent désormais son nom : la guêpe Paralboscelio deprei ; le plus ancien charençon connu à ce jour Gratshevbelus erici ; une nouvelle famille de libellules Enigmaeshna deprei et chez les plantes, le plus vieux des Lauracées, Eucalyptolaurus depreii Après son musée, qui accueille chaque année de nombreux groupes scolaires, amateurs ou professionnels, il faut citer les superbes expositions : Mondes disparus (1989 INRA), La vie dans les lagons au Jurassique et au Crétacé (Ecole de la Mer , La Rochelle 2006) Poissons fossiles (Ecole de la Mer 2009), Voyage dans le temps (Muséum de La Rochelle 2009). Ajoutons la co-réalisation d’un film avec Léon Damour et Pierre Miramand Sur les pas d’Alcide D’Orbigny. De nombreuses publications ont consacré des articles à Eric Dépré depuis le Mensuel de l’INRA jusqu’au journal La Recherche, et aux Comptes Rendus de l’Académie des Sciences et même des journaux scientifiques allemands, américains ou anglais ou un journal de vulgarisation … au Québec ! C’est au tour maintenant de l’Académie de Saintonge de saluer le dynamisme, la générosité et le remarquable travail réalisé par Eric Dépré, travail de terrain, de pédagogie, et de médiation scientifique.

Voir sur le site Ouest-Paléo