Ariane Léandri pour l’exposition La mer à l’encre à la Corderie royale

Ariane Léandri pour l’exposition La mer à l’encre à la Corderie royale

affiche-mer-encreRapport de Bernard Mounier

Depuis 1985, le Centre International de la Mer, Corderie Royale de Rochefort, s’est donné pour mission de faire comprendre l’océan au plus grand nombre. Chaque saison, des dizaines de milliers de visiteurs parcourent les jardins du Retour et viennent suivre les étapes de la construction de l’Hermione. En 2003, l’Académie avait décerné un prix à Yves Gaubert et Emmanuel de Fontainieu pour leur livre contant les exploits de la frégate légendaire. Mais nous n’avions pas fini de parler de la Corderie car, pour cette fois, nous avons choisi de mettre en valeur celles et ceux qui conçoivent et réalisent les expositions présentées année après année dans ce cadre avec un égal bonheur. Il est encore temps aujourd’hui de se précipiter afin d’entreprendre le plus merveilleux, le plus étonnant voyage sur les mers, à travers les cartes marines du XVIe au XVIIIe siècle. L’exposition actuelle « La mer à l’encre », est une rencontre magique avec la splendeur des couleurs et l’imagination poétique des dessinateurs des cartes anciennes, magnifiées par les trouvailles de la scénographie. C’est également la plus émouvante des leçons de géographie sur les traces des marins qui partirent les premiers à la découverte des mondes maritimes. Arnaud Dautricourt en est le commissaire, après qu’il l’ait été pour les dix-huit expositions précédentes, lui qui se dit « être né au CIM » presque en même temps que ce dernier. Une double formation de biologiste et de développement local en milieu rural l’ont conduit à assurer les fonctions de responsable des projets culturels à la Corderie. Il est assisté par Anne Léandri, chargée des publications, à laquelle on doit notamment la conception des beaux « Cahiers de la Corderie » accompagnant chaque exposition thématique au titre évocateur : Le Thé, Les Glénans, Le Canal de Panama, La mer à l’encre… Quant au conseiller scientifique, Alain Morgat, conservateur de la bibliothèque historique de la marine au château de Vincennes, chef de l’antenne du service historique de la marine à Rochefort, conservateur des archives de la marine du littoral atlantique, ses fonctions en faisaient l’indispensable collaborateur de Arnaud Dautricourt, lui apportant la caution de ses connaissances, au service d’un événement exceptionnel. L’Académie couronne aujourd’hui cette réussite collective par l’attribution du Prix de la ville de Rochefort.

Affiche exposition La mer à l’encre à la Corderie royale