Jean-Claude Roy pour la Tapisserie du French Shore à Terre-Neuve

Jean-Claude Roy pour la Tapisserie du French Shore à Terre-Neuve

Jean-Claude-RoyRapport de Jacques Bouineau

Alliance des mondes et des temps. On connaissait la Tapisserie de Bayeux, celle de la reine Mathilde, il y a désormais celle que Jean-Claude Roy a imaginée et que toutes celles qui l’entourent à Terre –Neuve ont réalisée. La Tapisserie du French Shore est une bande dessinée historique. Longue de 67,7 mètres, elle a été brodée par des femmes du petit port de Conche et retrace l’histoire de la région. Elles sont reparties du point de Bayeux, mais en ont imaginé d’autres aussi. Elles ont allié les scènes de la vie, de la petite histoire et de la grande histoire dans un effort de mémoire commune, la leur. La nôtre, un peu aussi. Leurs ancêtres sont partis de chez nous et sont allés se perdre là-bas, dans ces zones si lointaines, si froides, si étranges… ou du moins est-ce ainsi que nous les voyons. Car pour eux tous, ce sont nos contrées qui sont éloignées.
Jean-Claude Roy, le Saintongeais bon teint, est devenu un gars de chez eux. Il est chez lui, là-bas aussi. Il aura fallu vingt-quatre mois et 20 000 heures de travail, en définitive, pour que le rêve devienne une réalité. Jean-Claude a dessiné, Christina sa femme, a cherché la documentation historique et veillé à la technique de broderie à appliquer ; la Société Historique du French Shore a encadré. Et de là est née cette union de l’artisanat et de l’art, de l’opiniâtreté et du talent. Ils voulaient à eux tous célébrer le 500e anniversaire de la présence française à Terre Neuve. Ils ont fait plus qu’y parvenir et l’on peut souhaiter que, dans deux fois cinq cents ans, leur tapisserie soit aussi célèbre que celle que Mathilde, avec ses femmes, brodait, hier, il y a mille ans.