Mathilde Faure pour son parcours de comédienne

Rapport

L’Académie de Saintonge décerne parfois des « Diplômes Jeune talent ». Ils sont attribués à des jeunes gens qui accomplissent une performance que nous souhaitons saluer et encourager dans le domaine de la culture. C’est le cas aujourd’hui d’une jeune comédienne, Mathilde Faure. Son parcours nous a semblé tout à fait mériter de recevoir un diplôme des mains de Danièle Sallenave, qui a écrit pour le théâtre et travaillé de longues années avec Antoine Vitez, en France mais aussi, à l’occasion, en Russie (à l’époque, c’était encore l’URSS). De son côte, après un cursus réussi à l’université en France, et inspirée par l’école russe de mise en scène et de travail des acteurs, Mathilde a tenté sa chance au conservatoire de Minsk en Biélorussie où elle a été intégrée et où elle vient de passer un an… dans un environnement où l’on manquait un peu de tout sauf d’enthousiasme, de créativité et de talent. Un trajet formidable et pas si facile pour cette jeune comédienne de 21ans, originaire de Cognac. Mathilde y a acquis des compétences et des techniques solides tout en se familiarisant avec les grands auteurs du théâtre russe mais aussi avec le chant.
En l’honneur de Danièle Sallenave dont le dernier livre « Sibir » est un journal de voyage dans le transsibérien, Mathilde Faure interprétait aujourd’hui une mélodie traditionnelle de Russie.