Pierre Péronneau pour « Le Boutillon de la Mérine »

Pierre Péronneau pour « Le Boutillon de la Mérine »

Prix Madeleine La Bruyère

Pierre Péronneau pour le magazine internet « Le Boutillon de la Mérine »

Rapport : Pierre Dumousseau

Pierre PéronneauAsteure, nout’ Académie accueille ine houm’ conséquent. I l’est pas en retard, et peurtant « ol ‘é dans son tempérament », coum’ disait son défunt grand’père, un çartain Evariste Poitevin – alias Goulebenèze… notre immense, incontournable et irremplaçable barde saintongeais.

Pierre Péronneau – alias Maît’ Piâr – est donc son petit-fils. Après quelques infidélités territoriales pour cause d’études et de travail dans le monde de la banque il est revenu au pays revivifier la mémoire de son aïeul et participer à l’écriture du livre Goulebenèze, le Charentais par excellence, avec notre ami et collègue académicien Charly Grenon. Ouvrage primé par l’Académie de Saintonge.

En 2012, il se lance dans l’aventure du Boutillon, le premier magazine internet consacré à la Saintonge et à la langue saintongeaise. Le premier numéro comportait 5 pages et recevait une centaine de visiteurs. Cinq ans plus tard, le dernier numéro comporte 25 pages et reçoit la visite de plus de 50 000 visiteurs du monde entier (Canada, Thaïlande, Afrique du Sud et Deux-Sèvres !).

On y trouve tout ce qu’un boutillon peut contenir ; des textes didactiques sur la langue, des histoires en français ou en patois, des témoignages, des jeux, de l’archéologie, des infos sur les spectacles ou animations en Saintonge, et, en plus, cerises sur le gâteau : les dessins de Lucazeau et des vidéos sonores.

Par ce prix Madeleine La Bruyère, nous tenons à remercier Pierre Péronneau pour cet important et essentiel travail patrimonial, à l’encourager – ainsi que toute son équipe de collaborateurs (dont son fils Benjamin, le webmaster du site) – afin qu’ils continuent à célébrer notre province… et puis surtout, à vous inciter à aller découvrir le site du Boutillon et, pourquoi pas, à l’enrichir par vos réflexions, vos remarques, vos humeurs ou vos histoires. Merci Pierre.

Categories: 2017, Palmarès