Mazan, dessinateur, spécialiste des dinosaures

Mazan, dessinateur, spécialiste des dinosaures

Grand Prix 2016 de l’Académie de Saintonge

Mazan – Dessinateur, spécialiste des dinosaures

Rapport : Didier Néraudeau

Mazan Pierre Lavaud, dit Mazan, naît en 1968 à Périgueux et vit à Champmillon, près de Jarnac. Enfant, il déclare vouloir devenir paléontologue et c’est en illustrant le catalogue de sa collection de fossiles qu’émerge sa passion du dessin. Il se destine au métier d’auteur de bandes dessinées. Titulaire d’un Bac d’Arts plastiques, il s’inscrit en 1985 à l’école des Beaux-Arts d’Angoulême, dans la section, toute nouvelle, de bandes dessinées. En 1988, ses premiers travaux sont publiés dans la série Les Enfants du Nil (éd. Delcourt), avec la genèse du Grand Mal. En 1992 il achève le deuxième album du Grand Mal, et se fait remarquer par ses mises en couleurs.

Le festival d’Angoulême 1993 lui décerne simultanément à l’Alph’Art coup de cœur et le Prix Bloody Mary. En compagnie de son épouse dessinatrice Isabelle Dethan il termine la trilogie L’hiver d’un monde et collabore à l’adaptation de quatre récits littéraires pour la revue Je Bouquine des éditions Bayard. Son style s’affirme avec un ton humoristique décalé, voire caustique, allié à un dessin de personnages aux tronches savoureuses et de décors richement colorés aux perspectives courbes et originales. Mais sa production de bandes dessinées, vaste et couronnée de beaux succès, ne l’éloigne pas de sa passion juvénile pour la paléontologie.

En 2010, il apprend qu’un fabuleux gisement de dinosaures vient d’être découvert à Angeac-Charente, à quelques km de chez lui. Il y rencontre des paléontologues de diverses universités et du Muséum National d’Histoire naturelle de Paris et est intégré à l’équipe de fouille. Il saisit avec son crayon les visages, les attitudes et les moments-clés de cette première campagne scientifique et reviendra ensuite chaque année reprendre sa place de chroniqueur-illustrateur officiel des fouilles d’Angeac. Ses illustrations dinosauriennes deviennent alors indissociables des découvertes paléontologiques angeacaises, à tel point qu’un article sur Angeac paru dans le quotidien anglais The Times (2010), est illustré d’un grand dessin de Mazan. En 2012 il est missionné par le Muséum et Le National Geographic pour participer au Laos à l’expédition scientifique Dinosavan, en quête de nouveaux dinosaures. Ce mariage heureux entre paléontologie et bandes dessinée débouche sur des carnets de croquis et de voyage, des expositions, des conférences, des illustrations pour des livres scientifiques et des magazines et la création des aventures dessinées de Mimo, le petit dinosaure à plumes découvert à Angeac-Charente. Remarqué par des paléontologues étrangers pour la qualité de ses dessins « dinosauresques », il est invité cette année au Japon, en compagnie du paléontologue Ronan Allain, pour une conférence sur cet art naturaliste très particulier, qui nécessite d’extrapoler l’anatomie et les couleurs des reptiles disparus à partir de quelques os épars !