Yves Sillard, pionnier de la fusée Ariane

Yves Sillard, pionnier de la fusée Ariane

Prix de l’innovation – René Coutant

Yves Sillard, pionnier de la fusée Ariane

Rapport : Christine de Ponchalon

Yves Sillard Cher Yves Sillard,

Je vais avoir l’honneur de vous remettre le prix de l’Innovation. Nous suivons de très près le Grand Prix.

Vous êtes un homme extrêmement brillant. J’ose le dire, votre modestie dût-elle en souffrir : polytechnicien, diplômé de l’École Supérieure de l’Aéronautique et de l’Espace, vous êtes aussi pilote breveté. Vous avez passé une grande partie de votre vie à envoyer des engins dans les airs : des missiles, le Concorde, à l’époque gaullienne de la France fière et debout. Toujours plus haut, dans l’espace, vous avez été responsable de la construction du Centre spatial de Kourou et avez participé au développement du programme du lanceur Ariane. Grande réussite française et européenne. Vous avez aussi été secrétaire général adjoint de l’OTAN. La chose militaire n’est jamais bien loin.

Passons maintenant à votre période intergalactique. Vous avez participé à la création du groupe d’étude des phénomènes aérospaciaux non identifiés. Le GEPAN. Pour les non initiés, les OVNI, objets volants non identifiés. Ceux qui ont peuplé une abondante littérature plus ou moins fantaisiste, des films de carton-pâte et surtout à gros budget. D’Isaac Asimov à Steven Spielberg.

Vous êtes partisan de l’hypothèse extra terrestre du phénomène OVNI. Peut-être nous direz-vous si vous avez fait, vous ou d’autres pilotes, d’étranges rencontres tout là-haut dans le bleu. J’oubliais de préciser que vous vivez à Brives-sur-Charente. En attendant, retour sur terre, cher Yves Sillard, l’Académie de Saintonge est heureuse de vous décerner le prix de l’Innovation René Coutant, un homme qui a œuvré pour une meilleure connaissance du milieu marin. Le ciel et la surface du globe se rejoignent donc aujourd’hui, entre vos mains…