Dominique Chartier, pour son œuvre dans le domaine du théâtre et du spectacle vivant

Dominique Chartier, pour son œuvre dans le domaine du théâtre et du spectacle vivant

Prix Madeleine La Bruyère

Dominique Chartier, pour son œuvre dans le domaine du théâtre et du spectacle vivant

Rapport : Pierre Dumousseau

Dominique Chartier Pur produit de notre Saintonge, Dominique Chartier est né à Saintes il y a 71 ans et il y réside depuis plusieurs décennies. Professeur d’histoire-géo au collège Quinet, tous ses loisirs et ses passions s’y sont épanouis en une multitude d’actions et d’engagements pour la « cause théâtrale ».

D‘abord au sein de l’Amicale laïque -où déjà son père occupait la scène- dont il fréquenta le groupe « Jeunes » et où il connut son premier rôle dans l’Alouette d’Anouilh ; il en prit rapidement la responsabilité dès 1972, à la fois président, comédien et metteur-en-scène. En 1978 la troupe prend le nom de « Théâtre de l’Ombre » ; il en demeurera l’animateur jusqu’à ces dernières années où il cède peu à peu les rênes à de « jeunes » metteurs-enscène, mais continue à œuvrer comme acteur (cf. le rôle de Priam dans la Guerre de Troie).

Passionné de théâtre, il eut surtout le besoin de faire partager cette passion au plus grand nombre ; c’est dans cet esprit de partage qu’on trouve l’origine de « Théâtre en été », un festival de troupes de théâtre amateur incluant sur la semaine un spectacle professionnel ; puis les « Rencontres départementales de Théâtre Amateur », se déroulant sur Saintes ou Jonzac ; pour aboutir enfin à l’action « Théâtre à Saintes », menée de 1978 à 1987 et axée sur la diffusion de spectacles professionnels qui anticipèrent le projet théâtral de l’Abbaye-aux-Dames… dont il devint inévitablement président de 1988 à 2003. Cette année-là l’Association Gallia a été créée, prenant alors en charge la programmation théâtrale de la ville de Saintes. Dominique fut président du Gallia de 2003 à 2015, travaillant en étroite collaboration avec le directeur : Michel Roudier.

Dans ses choix théâtraux Dominique a toujours eu à cœur de se mettre au service de grands textes d’auteurs prestigieux (Giraudoux, Anouilh, Roblès, Grumberg, Frisch, Brecht, Ribes, Vaclav Havel, Vinaver, etc), restant dans un théâtre populaire mais jamais démagogique, ni « facile », ni élitiste. Pour les multiples facettes de ses activités au service du spectacle vivant, l’Académie de Saintonge lui remet le prix Madeleine La Bruyère, aïeule de notre ancien Directeur qui succéda un temps à Dominique à la présidence de l’Abbaye-aux-Dames.