Didier Jung, pour l’ensemble de son œuvre biographique

Didier Jung, pour l’ensemble de son œuvre biographique

Prix de l’île de Ré

Didier Jung, pour l’ensemble de son œuvre biographique

Rapport : Christine de Ponchalon

Didier Jung Nous connaissions Didier Jung depuis longtemps. Ses ouvrages sur les anarchistes de l’île de Ré et leur fondateur Élisée Reclus, fils d’un pasteur calviniste girondin, avait suscité un grand intérêt et avaient été, pour beaucoup, une découverte. Sa biographie de Jean-Daniel Coudein, commandant du radeau de La Méduse, natif de La Tremblade, né dans une famille protestante représentative de Saintonge maritime, avait aussi attiré l’attention.

Didier Jung passe une grande partie de sa vie de retraité sur l’île de Ré et le lieu l’inspire. De l’autre côté du pont, se trouve La Rochelle et Didier Jung vient de consacrer son dernier ouvrage à Léonce Vieljeux.

Issu d’une lignée de protestants cévenols, saint-cyrien, il a marqué l’histoire de La Rochelle et des Rochelais par sa forte personnalité. Allié aux armateurs Delmas, il a développé la compagnie qui portait leurs deux noms et a terminé courageusement sa vie au camp de concentration du Struthof. Un bel ouvrage en hommage à un grand homme droit et visionnaire.