Eric Fottorino pour L’homme qui m ‘aimait tout bas (Gallimard) et l’ensemble de son œuvre

Eric Fottorino pour L’homme qui m ‘aimait tout bas (Gallimard) et l’ensemble de son œuvre

Par Jean Combes

fottorino

C’est un honneur pour nous tous de recevoir, lors de cette séance solennelle, Eric Fottorino, journaliste, essayiste et romancier dont la notoriété est désormais internationale et dépasse largement nos modestes frontières saintongeaises. Elu à la présidence du directoire du groupe La Vie-Le Monde en 2008, Eric Fottorino a d’abord montré de remarquables compétences journalistiques en qualité de grand reporter puis de rédacteur en chef du journal Le Monde avant de diriger ce quotidien prestigieux qui reste une référence permanente au plan national et international. Il est aussi désormais un écrivain reconnu. Cinq de ses ouvrages ont été déjà distingués en quelques années par d’importants prix littéraires : Cœur d’Afrique, prix Americo Vespucci en 1998, Un territoire fragile, prix Europe 1 et prix des bibliothécaires en 2001, Caresse de rouge, Prix François Mauriac de l’Académie française en 2004, Korsakov, prix des libraires et prix France-télévision en 2004, Baisers de Cinéma prix Femina en 2007. L’ouvrage pour lequel Eric Fottorino reçoit le Grand prix 2010 de l’Académie de Saintonge, L’homme qui m’aimait tout bas, publié chez Gallimard, nous a profondément touchés. Le suicide d’un père est en soi un moment exceptionnellement douloureux, provoquant un important séisme dans le cœur et l’esprit d’un fils. Lorsque ce fils, Eric Fottorino, adopté à l’âge de 9 ans, doit tout à ce père Michel Fottorino, kinésithérapeute à La Rochelle, qui lui a donné son nom et transmis sa joie de vivre, la douleur et le traumatisme sont quasiment inexprimables. Ces sentiments sont ici analysés avec une sensibilité et une délicatesse rares. Ces deux êtres si différents qui se sont aimés au-delà de leurs différences ne peuvent qu’émouvoir durablement le lecteur. Nous saluons la qualité d’un livre qui illustre d’une manière si humaine les thèmes universels de la filiation et de l’adoption.