Christiane Massonnet pour ses albums de coloriage sur l’art roman saintongeais

Christiane Massonnet pour ses albums de coloriage sur l’art roman saintongeais

coloriageRapport Jean-Louis Lucet

En juillet 2009, à la foire du livre de Mortagne sur Gironde, quel ne fut pas mon émerveillement de découvrir les ravissants albums de coloriages dus au grand talent de Christiane Massonnet. Au milieu des ouvrages plus graves qui ornaient les autres présentoirs, ces albums apportaient, dans la chaleur un peu étouffante qui régnait sous les tentes, une rafraîchissante plongée dans l’imagerie de notre passé roman et médiéval, toute animée d’esprit d’enfance et de fantaisie débridée. Simple et efficace, le dessin de Christiane Massonnet capte avec brio l’essence de ces formes, structures et images anciennes, parfois peu lisibles quand elles se nichent en haut d’une colonne, ornant les chapiteaux d’une église sombre. Chimères, miséricordes, architectures complexes de l’abbaye de Bassac, donjons, guerriers et diablotins, toute une iconographie foisonnante se réduit à des contours parfaitement lisibles pour les enfants comme pour les grands. La polychromie médiévale a disparu, qu’à cela ne tienne ! Libre d’inventer ses couleurs, l’enfant peut insuffler vie aux images, s’adonner aux sortilèges et devenir ainsi le compagnon des artistes et maîtres-d’œuvre de notre vieille Saintonge. Quel plus charmant moyen de transmettre la culture et d’occuper les enfants les jours de pluie ! L’Académie de Saintonge se devait d’honorer Christiane Massonnet, si bien soutenue dans son entreprise originale et féconde (de nombreux albums riche et variés ont déjà vu le jour) par le Croit vif junior.