Jean de Mathan pour la mise en valeur du château de la Bristière à Echillais

Jean de Mathan pour la mise en valeur du château de la Bristière à Echillais

Chateau-EchillaisRapport Jean Mesnard

Jean de Mathan

Au temps des guerres de religion, il existait deux châteaux sur la commune d’Echillais, près de Rochefort. Le seigneur huguenot du principal édifice, dont il ne reste presque plus rien, y accueillit le célèbre poète Agrippa d’Aubigné, alors chef de l’armée protestante. Nous devons à cet écrivain une pittoresque description d’un curieux curé d’Echillais qui distribuait tour à tour les sacrements selon les rites catholique ou protestant.
Héritiers des seigneurs d’Echillais, Jean de Mathan et son épouse ont entrepris de rendre au petit château de la Bristière son charme mais aussi sa vitalité. Ils y organisent régulièrement animations et lectures vivantes.
En 1999, pour les 400 ans du Château (1599-1999), ils exposent leurs archives du vice-amiral de Tilly qui s’illustra pendant la guerre d’Indépendance américaine. En 2003 : inoubliable représentation de l’Ile aux esclaves de Marivaux, avec Pierre Dumousseau, dans le jardin qui borde la Charente.
En 2008, pour le 4ème centenaire de la fondation de Québec : lecture-spectacle des lettres d’Elisabeth Bégon, la belle-fille de l’intendant Bégon, baptisée « l’Iroquoise » qui s’était mariée au Québec où elle venait de perdre son mari. En 2009, ils célèbrent le 300e anniversaire des Aventures de Télémaque, le best-seller européen écrit en 1699 par l’illustre frère de la propriétaire du château, l’abbé François de Salignac de La Mothe Fénelon, futur précepteur des enfants de Louis XIV, futur archevêque de Cambrai. Nommé très jeune curé de Marennes, il visitait sa sœur à la Bristière qui conserve deux de ses plus beaux portraits.
En dix ans, La Bristière est devenue ainsi l’un des principaux laboratoires du Livre Vivant, une action crée en 1946 par le saintongeais Jean Nazet et poursuivie Michel Philippe. Jean de Mathan est vice-président de l’ANALIV (Association Nationale pour le Livre Vivant).