Bertrand Coudein pour son travail à la tête de la Société des amis de l’île d’Aix

Bertrand Coudein pour son travail à la tête de la Société des amis de l’île d’Aix

Prix de la Mer – Aquarium de La Rochelle

Bertrand Coudein pour son travail en faveur de l’environnement et du patrimoine à la tête de la Société des amis de l’île d’Aix

Rapport : Jacques Bouineau

pt8165Dans le prologue de l’Acte additionnel aux Constitutions de l’Empire (22 avril 1815), Benjamin Constant écrivait pour Napoléon : « Depuis que nous avons été appelé, il y a quinze années, par le vœu de la France, au gouvernement de l’Etat… Nous avions alors pour but d’organiser un grand système fédératif européen… Pour parvenir à le compléter et à lui donner toute l’étendue et toute la stabilité dont il était susceptible, nous avions ajourné l’établissement de plusieurs institutions intérieures, plus spécialement destinées à protéger la liberté des citoyens. Notre but n’est plus désormais que d’accroître la prospérité de la France par l’affermissement de la liberté publique… »

La déroute de Waterloo vient, le 18 juin, ruiner cette entreprise. Le 12 juillet, Napoléon est à l’île d’Aix. Le 14, il se met sous la protection des Anglais, qui le trahissent en dirigeant le Bellerophon vers Sainte-Hélène et non vers l’Angleterre.
L’île d’Aix respire encore aujourd’hui un peu au rythme de cette ombre formidable. Le général Gourgaud, qui lui fut fidèle jusqu’au bout, continue, lui aussi, par les soins de son descendant, d’animer les lieux. Aujourd’hui, la Société des Amis de l’île d’Aix, tels les porteurs de la flamme olympique, tient à bout de bras ce fabuleux héritage. Créée par le baron et la baronne Gourgaud en 1927, elle a au départ pour objectif de perpétuer le souvenir du passage de l’empereur dans l’île en juillet 1815. Le musée napoléonien est installé par le baron Gourgaud dans la maison du commandant de la place  où Napoléon avait été logé… le musée Africain est créé, et  quatorze maisons sont achetées par que la baronne Gourgaud dans le but de loger des personnes modestes, afin d’enrayer la dépopulation de l’île. Aujourd’hui, la Société des Amis de l’île d’Aix mène quatre actions : culturelle (entretien du patrimoine historique), sociale (entretien des maisons), touristique (entretien de l’hôtel Napoléon), environnementale (en particulier le reboisement de l’Anse du Saillant).

Un véritable travail de fidélité au souvenir et de préservation du patrimoine local, que l’Académie est fière de récompenser.