Raymonde Litalien, conservateur honoraire des Archives du Canada

Raymonde Litalien, conservateur honoraire des Archives du Canada

Prix Champlain

Raymonde Litalien, conservateur honoraire des Archives du Canada .

Rapport : Marc Fardet

litalien-3872rNée à St-Pamphile (province de Québec, Canada), Raymonde Litalien a été naturalisée française en 2003. Elle a donc la double nationalité.

Elle obtient sa licence ès lettres à l’Université de Montréal en 1966, puis, en 1975, son doctorat de 3e cycle (Lettres-Histoire) à l’université de Paris-Sorbonne, avec une thèse sur « La décolonisation à Madagascar ».

A partir de 1977, elle représente les Archives du Canada en France et dirige une équipe qui inventorie et microfilme des fonds entiers d’archives françaises relatives au Canada, plus d’un million et demi de pages d’archives sont identifiées et photographiées, notamment au Service historique de la Marine à Rochefort, pour enrichir les collections canadiennes. Puis elle coordonne, dans le cadre du programme Canada-France 2004, un projet qui vise à numériser la documentation connue sur la Nouvelle-France. En 2008, à l’occasion du 4e centenaire de la création de la ville de Québec, le Comité Rochefortais de Documentation Historique de la Marine l’invite à faire une communication sur « Rochefort, port de retour en France de Canadiens : quelques personnages liés à la famille Bégon », dans le cadre d’une Journée d’étude sur « Rochefort et le Canada ».

Elle écrit ou participe à des ouvrages sur la Nouvelle-France, notamment : l’inventaire des archives de l’amirauté de Guyenne (1993) ; Les Explorateurs de l’Amérique du Nord 1492-1795 (1993) qui obtient le Grand Prix de l’Académie de Marine ; Champlain : la naissance de l’Amérique française (2004) ; La mesure d’un continent. Atlas historique de l’Amérique du nord, 1492-1814 (2007) ; Québec, capitale de la Nouvelle-France. 1608-1760 (2008). Elle travaille à une biographie de Champlain pour le Dictionnaire biographique du Canada.

Nommée Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres en 2000 et, en 2012, membre de l’Académie de Marine. Ce Prix Champlain honore la carrière d’une archiviste et d’une historienne qui a beaucoup œuvré pour faire connaître notre passé franco-canadien.