Caroline Glénisson pour « Un tour de France canadien »

Caroline Glénisson pour « Un tour de France canadien »

Prix Champlain

Caroline Glénisson pour « Un tour de France canadien », livre et site Internet

Rapport : Christine de Ponchalon

Caroline Glénisson Si vous pensez tout savoir, ou presque, sur les liens entre notre vieux pays et la Nouvelle France, je suis sûre que vous vous trompez. Celle qui a tout réuni dans un ouvrage auquel l’Académie attribue le Prix Champlain, est Caroline Glénisson pour son « tour de France canadien ».

On connaissait «Le tour de France des deux enfants», on ne disait pas alors un best seller, mais un succès phénoménal en 1930. « Un tour de France canadien » est aujourd’hui qualifié d’unique guide de voyage, hors des sentiers battus des deux continents. Un site interactif est adossé à l’ouvrage pour assouvir toutes les passions généalogiques.

C’est une nouvelle édition, revue, corrigée, complétée et, bien sûr, enrichie, de l’ouvrage publié en 1980. Un guide très vivant, où l’on suit des personnages de la grande et de la petite histoire, dans les villes, les villages, les hameaux. Nous en connaissons tous les noms, car c’est une part de nous qui vit là-bas.

Son auteur est charentaise, de l’intérieur et du littoral. Titulaire d’une maîtrise d’Histoire à Paris IV, d’un DEA et d’un doctorat en Histoire didactique en Sorbonne Nouvelle. Elle est directrice de l’antenne parisienne de l’Université de New York. Pendant douze ans elle a aussi été responsable de l’antenne française d’une fondation basée à Montréal.

Quel meilleur endroit que Royan, patrie de Dugua de Mons et de Champlain, navigateurs et découvreurs de la Nouvelle France, pour décerner ce prix.

L’Académie de Saintonge le fait avec joie, par ma voix.