Henri Patois, pour la Briqueterie de La Grève-sur-Mignon

Henri Patois, pour la Briqueterie de La Grève-sur-Mignon

Prix Louis Joanne

Henri Patois, pour la Briqueterie de La Grève-sur-Mignon

Rapport : Marc Fardet

Briqueterie de La Grève-sur-Mignon Lorsque l’ancienne briqueterie de la Grève sur Mignon cesse son activité en 1968 suite à un incendie dans une partie des bâtiments, nous sommes bien loin des questions sur le développement local, la sauvegarde du petit patrimoine industriel briquetier, la transition énergique et la création d’emploi pour des personnes en situation de précarité ! C’est pourtant sur ces 4 thématiques et questionnements que va se reconstruire un projet Le gestionnaire opérationnel est l’association LA BRIQUETERIE ACI-OF.

Naturellement, s’il y a un porteur de projet opérationnel créateur d’emploi c’est parce qu’il y a eu d’abord une volonté politique portée par les Élus de la commune de la Grève sur Mignon d’acquérir le site pour le sauvegarder et le restaurer. Entre l’idée et la phase opérationnelle, il a aussi fallu fortement accompagner la réflexion et aider à trouver les financements et c’est tout naturellement le Parc Naturel Régional du Marais Poitevin qui a joué ce rôle pendant plusieurs années. Or, si aujourd’hui cette ancienne friche industrielle est ouverte au public pour des animations culturelles ou muséographiques, elle accueille aussi des animations/formations sur les questions de la construction et de l’éco-rénovation ; plus encore, elle est, à ce jour, à l’origine de la création de 49 emplois, dont 42 postes pour des personnes en situation de précarité et difficulté vis-à-vis de l’emploi. Voilà une belle démarche de développement local qui démontre que, lorsque chaque acteur se mobilise pour un territoire, en dehors de tout fonctionnement partisan, de belles opérations peuvent se développer et créer de l’emploi pour des personnes qui en sont exclus.