Chloé Henry-Biabaud et Sibylle d’Orgeval, pour le film « Vents contraires, une histoire de la pêche française »

Chloé Henry-Biabaud et Sibylle d’Orgeval, pour le film « Vents contraires, une histoire de la pêche française »

Prix de la Ville de Marennes

Chloé Henri-Biabaud et Sibylle d’Orgeval pour le film Vents contraires, une histoire de la pêche française (Talweg prod., 2017)

Rapport : Roselyne Coutant-Bénier

Chloé Henri-Biabaud et Sibylle d'Orgeval Co-réalisatrices elles réalisent des documentaires pour les télévisions françaises et internationales. Elles se rencontrent autour du projet de Yan Arthur Bertrand : « Six milliards d’autres » qui a fait l’objet d’une exposition au Grand Palais en 2009. Passionnées toutes les deux par la mer, (l’une navigatrice, l’autre a partagé la vie d’un marin pêcheur) elles décident de réaliser en 2017, Vents contraires, une histoire de la pêche française. Ce film, sans parti pris, nous interroge sur l’avenir du métier de pêcheur face à la raréfaction du poisson et les choix politiques français et européen. Un documentaire inédit à voir absolument.

Entourée par trois mers, la France est un pays de marins. Les pêcheurs sont depuis toujours ancrés dans la culture et l’histoire française. Mais les avancées technologiques de l’après-guerre ont ébranlé cet ordre ancien… les fiers pêcheurs seraient devenus des destructeurs. Aujourd’hui, marins, écologistes, scientifiques et politiques sont face à une équation quasi insoluble : sauvegarder le poisson, ou le métier de pêcheur. En voici un extrait, remis par Vincent Gazaigne (Talweg production).