Laurent Busseau, pour «De l’Iroquoisie à Marseille : des galériens iroquois du Roi-Soleil passant par Rochefort (1687-1689)»

Laurent Busseau, pour «De l’Iroquoisie à Marseille : des galériens iroquois du Roi-Soleil passant par Rochefort (1687-1689)»

Prix Champlain

Laurent Busseau, pour De l’Iroquoisie à Marseille : des galériens iroquois du Roi-Soleil passant par Rochefort (1687-1689)

Rapport : Marc Fardet

Laurent Busseau - Prix ChamplainEn septembre 1687, à la suite d’une guerre franco-iroquoise, un groupe de 34 à 38 prisonniers Iroquois embarquent à Québec sur une flûte royale et arrivent à Rochefort fin octobre. Ils rejoignent la chaîne à Bordeaux et arrivent au bagne de Marseille. Jean de Marteilhe, qui y est allé lui aussi, raconte que : « battus, rançonnés et mal nourris par leurs convoyeurs, une bonne partie des forçats n’arrivaient pas au port (…) ; ces barbares archers les traînaient par la chaîne de leur col comme des charognes, leur corps ruisselant du sang des cous. ». Heureusement, pour sauver la colonie, le Roi accepte le retour des survivants iroquois vers la Nouvelle-France et ordonne « qu’ils soient habillés un peu proprement pour estre renvoyés chez eux. ». Ils passent alors du statut de prisonnier de guerre à celui de prisonnier diplomatique. Le jeune garde-marine Joseph Le Moyne de Sérigny a pour mission diplomatique de les « caresser » dans l’intérêt des Français afin d’obtenir une paix durant leur rapatriement en Nouvelle-France.

Dans l’esprit du ministre, ceux qui seront parfaitement et solidement convertis, auront un traitement à part. Versailles engage donc une politique de conversion des prisonniers iroquois qui ont déjà « une teinture de religion » du fait des missions jésuites. Sur la trentaine d’Iroquois partis de Rochefort, une vingtaine de survivants sont identifiés pour faire le voyage de Marseille à Rochefort. La mort à l’hôpital était la plus fréquente. Laurent Busseau a découvert dans les archives du Service historique de la Défense à Rochefort l’acte de décès de l’un d’eux, qui n’est pas nommé. Cet acte est daté du 31 mai 1689 et il a été inhumé le lendemain dans le cimetière de Rochefort.

Né à Poitiers, Laurent Busseau est citoyen canadien vivant au Canada depuis 1996 et historien consultant sous le label Historiens sans frontière depuis 2009. Il est diplômé d’un Master Histoire (2003) et d’un certificat en journalisme (2009) à l’université de Montréal et il a enseigné à l’université de Sherbrooke.

Laurent Busseau - Prix Champlain