Jeannick Weber pour son livre : De la Saintonge à la Poméranie

Présentation Jacques Badois

Votre livre, De la Saintonge à la Poméranie, est né de l’affection que vous avez pour votre père, Maxime Denéchaud , et du désir que vos enfants et petits-enfants connaissent et se souviennent de sa souffrance au cours des années 1939 – 1945 : Mobilisation, drôle de guerre, déchaînement de la vraie guerre, capture à Dunkerque, marche de 840 kilomètres à pied suivi d’un long parcours compressé en wagons qui le conduiront au Stalag de Thimenagen, cinq années de froid, de faim et d’attente, mais aussi de fraternité et enfin libération par les Russes. De cette période qui a profondément marqué le Saintongeais qu’il était dans l’âme, il parlait peu, mais la tendresse qu’il vous portait vous a permis de la découvrir, par bribes, puis de dessiner sur une carte d’Europe son périple de prisonnier, de Dunkerque à Odessa, long de 4 700 kilomètres, dont 2000 à pied. Pour compléter ces entretiens, vous avez entrepris de longues démarches entre ministères et services d’archives, pour finir par retrouver un autre Saintongeais, son camarade de captivité, qui a confirmé dans tous ses détails l’exactitude de votre récit. C’est alors, que laissant la parole à votre père, chaque jour, après votre travail., vous avez rédigé ce livre, avec une vivante simplicité, en le rattachant à la « grande histoire ». Il a paru à notre compagnie digne de recevoir une médaille qu’en son nom je suis heureux de vous remettre.