Philippe Maillot pour la réalisation avec Yves-Antoine Judde du film Royan l’art de la reconstruction

Présentation Bernard Mounier

L’an passé, nous avions applaudi Coup de vagues, le film sur les carrelets d’Yves-Antoine Judde, produit par Interface, la société de Philippe Maillot. En 2005, les deux complices réitèrent leur succès, avec la réalisation en commun de Royan, l’art de la reconstruction. Ce documentaire de 52 minutes, diffusé par France 3, retrace, à travers de nombreuses images d’archives, et les paroles d’historiens, d’architectes et d’autres témoins de l’époque, l’histoire du bombardement du 5 janvier 1945 et de la reconstruction qui s’ensuivit. Les personnalités de Claude Ferret et de Guillaume Gillet ont orienté l’esprit de l’entreprise, en un parti pris de modernité influencé par la nouvelle architecture et l’urbanisme brésilien. L’œuvre est maintenant reconnue, après des périodes d’interrogation et de doute, jalonnées de transformations, voire de démolitions regrettables. Le temps s’est fait le juge d’une réussite aujourd’hui considérée comme exemplaire. Merci pour la contribution méritée à cette reconnaissance, apportée par ce film auprès du plus large public.