Jean-Paul Gaillard (J-P) pour sa contribution à Châteaux, logis, demeures anciennes de la Charente

Rapport d’Alain Braastad

Ce livre publié par Bruno Sepulchre est un recueil énorme, par son poids d’abord, mais surtout par son érudition. C’est un de ces ouvrages fondamentaux que se doit de posséder toute bibliothèque charentaise. Plus de deux mille édifices y sont étudiés. Chacun y est décrit, analysé, photographié, avec une iconographie abondante et des plans anciens. On y trouve aussi leur bibliographie et enfin la mention des cotes les plus importantes les concernant renvoyant tant aux archives départementales que nationales.

C’est un ouvrage collectif certes mais dont la cheville ouvrière est Jean-Paul Gaillard. Jean-Paul est Charentais, vivant avec sa famille à Saintes. Si peu d’entre vous le connaissent, c’est parce qu’il est réservé et modeste et parce qu’il est ingénieur à la SNCF en poste actuellement à Poitiers, sillonnant les rails de la région dès qu’il y a un problème. Je l’ai connu à Angoulême, il passait l’heure du déjeuner aux archives départementales à rechercher dans les liasses notariales les demeures anciennes et leurs propriétaires successifs. Des heures et des années d’un travail opiniâtre, où il faut d’abord lire – ce qui n’est pas toujours évident –, recopier, puis le soir reprendre sur son ordinateur, classer, mettre en forme.

Cet inventaire est unique et n’a, je crois, pas d’équivalent pour un autre département. Félicitations pour cet ouvrage, véritable mémoire retrouvée de tant de lieux parfois sur le point de disparaître. Poursuis, Jean-Paul, je sais que tu ne peux pas t’arrêter d’en découvrir encore. Quelle chance nous avons de vivre dans des régions aussi riches en patrimoine ancien que nous avons tous à cœur de mieux connaître et conserver.