Thierry Sauzeau pour ses travaux : Les marins de la Seudre (ed. Geste)

Thierry Sauzeau pour ses travaux : Les marins de la Seudre (ed. Geste)

T-SauzeauRapport de Pascal Even

Pour le prix Charles Dangibeaud, l’Académie de Saintonge a fait choix des travaux d’un jeune universitaire, Thierry Sauzeau, maître de conférences à l’Université de Poitiers et de ses publications scientifiques sur les populations littorales charentaises. C’est en effet un groupe social spécifique, les gens de mer de la Seudre entre le milieu du XVIIIe siècle et le milieu du siècle suivant que Thierry Sauzeau a disséqué et étudié dans un DEA d’histoire moderne, puis dans une thèse de doctorat en histoire soutenue en 2002 et dont il a livré une brillante synthèse dans son ouvrage sur Les Marins de la Seudre, du sel charentais au sucre antillais, XVIIIe siècle-XIXe siècle paru chez Geste Editions en 2005.
J’ai employé le terme médical disséquer; en effet, une approche quantitative et l’utilisation des techniques informatiques ont permis à notre auteur de reconstituer le parcours professionnel de 3 300 de ces marins et par le biais de ces destins individuels, de retracer l’histoire d’une population maritime et rurale jusque là peu étudiée, entre les derniers feux du commerce colonial du XVIIIe siècle jusqu’au développement de l’ostréiculture qui caractère aujourd’hui l’économie de cette partie du département. Les activités passées des gens de mer du quartier de Marennes alimentent par ailleurs un nombre particulièrement dense d’articles publiés dans de solides revues scientifiques.
Thierry Sauzeau collabore par ailleurs régulièrement aux activités de la revue De la Seudre à la Charente, éditée depuis 1998 par la Société d’histoire du canton de Marennes. Mais il ne borne pas ses horizons au littoral saintongeais, il s’est tourné, comme nombre des marins saintongeais qu’il a étudiés avant lui, vers le territoire américain ; c’est ainsi qu’il a pris une part active à la réalisation de plusieurs ouvrages publiés à l’occasion de la célébration de la naissance du Canada, notamment à l’Atlas des lieux de mémoire de la nouvelle France (Poitou-Charentes/Québec) coordonné par Mickaël Augeron et le regretté Dominique Guillemet. Ses publications mais également sa participation à la réalisation d’expositions comme celle intitulée Partir du pays rochefortais et peupler la Nouvelle France, montée au Centre international de la Mer en 2006, lui ont donné de nouvelles occasions de mettre en valeur les relations entre les littoraux du Centre Ouest atlantique français et ceux de l’Amérique du nord du XVIIe au XIXe siècle.
Toutes les activités de Thierry Sauzeau, au sein notamment du Comité rochefortais de documentation historique de la marine, témoignent de la curiosité d’esprit, du dynamisme et des capacités du chercheur que l’Académie a souhaité souligner.