Camille Naret pour la découverte d’une hache de l’âge du bronze

Camille Naret pour la découverte d’une hache de l’âge du bronze

Naret-seuleRapport de Nicole Bertin

Camille Naret : à 7 ans, la valeur n’attend pas le nombre des années…Elève de cours moyen première année, Camille Naret suit les traces de son père, membre de l’association archéologique de Pons. Il n’est pas rare qu’elle l’accompagne dans ses pérégrinations, lorsqu’il cherche les vestiges du temps d’avant, tessons de poterie, pierres taillées ou silex, nombreux dans la région. Le sol, elle a déjà l’habitude de le scruter ! Sa plus belle trouvaille est une hache de bronze à ailerons repérée lors d’une partie de pêche en octobre 2006, au bord de la Charente à Courcoury. Une commune connue pour son fameux tumulus !
Dans un pré partiellement découvert par la sécheresse, son attention fut attirée par un objet non identifié dont une extrémité pointait. Elle gratta la terre et retira ce qui se révéla être une hache «Regarde papa» dit-elle. Intrigué, ce dernier réalisa rapidement l’importance du moment : «c’était une belle pièce, comme si le temps ne l’avait pas altérée. Quand j’ai appris qu’elle datait de 900 ans avant J.C, j’ai été surpris. Vu son état, je pensais qu’elle était plus récente» avoue-t-il. La hache se trouve maintenant au musée de Pons où sont exposés les témoignages intéressants.
Cette trouvaille étonnante – «rarissime» disent les spécialistes – on la doit donc à Camille dont la valeur n’attend pas le nombre des années. C’est pourquoi l’Académie de Saintonge est heureuse de la distinguer aujourd’hui.