Bénédict Donnelly pour la reconstruction de l’Hermione de La Fayette

Bénédict Donnelly pour la reconstruction de l’Hermione de La Fayette

Rapport de Marie-Dominique Montel

hermione

Un jour , l’Hermione de la Fayette, dont la reconstruction à Rochefort est devenue une aventure nationale, quittera son chantier pour glisser doucement sur la Charente, aborder la rade de l’ile d’Aix et cingler vers la haute mer en direction de l’Amérique, comme sa grande sœur partie défendre la lutte d’indépendance des futurs Etats-Unis selon le rêve d’un jeune marquis millionnaire de vingt ans, sous le règne de Louis XVI. Ce jour là un homme sera à la fois comblé de bonheur et triste à la fois. Benedict Donnelly, est président de l’Association hermions-La Fayette Né d’un père américain débarqué en 44 sur les plages de Normandie et d’une maman française, il a consacré toute son énergie à la reconstitution du navire symbole de ces relations franco-américaine à l’image de sa propre vie. L’aventutre de l’Hermione, celle ’aujourd’hui, dure depuis 1992. C’était tellement ambitieux que personne n’y croyait. Reconstruite selon les techniques de l’époque, la frégate fait rêver tous les amoureux de la mer et de l’histoire. Le bateau a fait beaucoup parler de lui. Celui sans qui toute cette histoire n’aurait peut-être pas existé, ou pas duré, est beaucoup plus discret. Il préfère bien souvent mettre en vedette ses compagnons d’équipage. L’académie de Saintonge souhaite couronner son enthousiasme, sa ténacité, et son gôut des entreprises audacieuses qui n’aurait pas déplu au marquis de la Fayette.