Recomended Posts

Leave a Reply

Nom : Boulan
Prénom : Robert-Jean
Membre depuis : 1957-1959
(Robert Chamboulan, dit) Homme de lettres (Saint-Jean-d'Angély 1903 - Royan 1959). Fils de coiffeurs angériens qui s'installent ensuite à Royan, il épouse Germaine Pelletan en 1925 et monte à Paris. Flûtiste formé à l'Harmonie de Royan, il entre aux concerts Colonne, travaille à Paris-Soir, devient rédacteur en chef de La Syrie, journal du haut commissariat à Beyrouth. Rentré en France, à Chatou, il vit de sa plume. Prisonnier jusqu'en 1943, au retour il rejoint les rangd de la Résistance comme FTPF à Blanzac. Revenu à Royan après la guerre, il est élu conseiller municipal et adjoint du tourisme et de la culture en 1945. Auteur de poèmes, de romans de cape et d'épée et d'articles sous les noms de plume de Roger Didonne, Robert Saintonge, Gilles Hersay et surtout Robert Jean-Boulan. En octobre 1949, il devient copropriétaire du Cri de Royan qui critique le ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme et attaque durement Max Brusset, le maire gaulliste. Le Cri devient La Côte de Beauté en octobre 1954 mais connaît des difficultés financières. Cet érudit fonde la Société littéraire de Saintonge et d'Aunis et fait partie de l'équipe fondatrice de l'Académie de Saintonge (d'après la notice rédigée par Guy Binot).
Membre de l'Académie de sa fondation à 1959.