Recomended Posts

Leave a Reply

Nom : Néraudeau
Prénom : Didier
Membre depuis : Rochefort 1962 -
Siège : 10e
Originaire de Tonnay-Charente, professeur à l'université de Rennes, il est aussi paléontologue au muséum national d'histoire naturelle. Ses recherches sont essentiellement consacrées aux fossiles des couches géologiques présentes en Charentes. En 1999, il découvre dans un gisement d'ambre du Crétacé charentais des insectes fossiles de cent millions d'années, surtout mouches, guêpes et scarabées, ainsi que des oursins (Échinides) du Cénomanien (milieu du Crétacé). En 2004, il met au jour dans un ancien lagon de l'île Madame, datant du Cénomanien, un varan aquatique d'une espèce jusque-là inconnue qu'il dénomme le Carentonosaure (Carentonosaurus mineaui) en hommage à la Charente et aux Mineau, ces exploitants d'une ferme salicole dans l'île (Jean-Pierre et Élisabeth Mineau font partie des quelques néo-sauniers installés sur les côtes charentaises, qui maintiennent ou recréent cette activité dans un but d'identité ; ils organisent chaque été des « fêtes du sel » fort courues ; voir Sud-Ouest, 18-8-2003, article de T. Magnol). Ce nom qui renvoie directement à la Charente et aux efforts identitaires des Mineau s'explique aisément car on n'a pas, pour l'instant, retrouvé d'autres animaux de ce type en dehors d'une couche cénomanienne située à La Couronne. Cette découverte et cette dénomination lui valent le prix Jehan de Latour de Geay 2005 décerné par l'Académie de Saintonge. La réputation de Didier Néraudeau est maintenant internationalement établie et ses publications sont nombreuses, à commencer par sa thèse : Ontogenèse, paléoécologie et histoire des Hemiaster, échinides irréguliers du Crétacé (1990) ou son grand article consacré au Carentonosaure : « A New Pachyostic Squamate Reptile from the Cenomanian of France », Paleontology, vol. 47, part 5, 2004, pp. 1195-2010 (article co-signé avec Jean-Claude Rage). Voir S. Cottin, « Le Varan de Madame », Sud-Ouest, 7-12-2004. Documentation D. Catineau.