Recomended Posts

Leave a Reply

Nom : Suire
Prénom : Louis
Membre depuis : 1961-1986
Peintre (Cognac 1899 - Lagord 1987). Issu d'une vieille famille aunisienne, il est élève de l'école nationale des Beaux-Arts et s'installe à Paris où il fréquente l'Académie Julian. Son jeune talent d'artiste-peintre subit l'influence de Marquet et de Signac. En 1919, il fait sa première exposition de peintures. Il regagne La Rochelle quelques années plus tard et commence à peindre les divers aspects de l'île de Ré, où il acquiert un peu plus tard une maison-atelier dans le village des Portes. S'il peint surtout des paysages du pays d'Ouest, on lui doit aussi des portraits et des natures mortes, ainsi que d'autres paysages de Provence, d'Espagne et du Portugal. Sociétaire du Salon d'automne depuis 1931, il expose régulièrement tant à Paris qu'en province (Nantes, Bordeaux, La Rochelle, Maubeuge, Cognac, etc.). En 1937, il décore avec Olivier Flomoy le stand du cognac à l'Exposition universelle. Éditeur d'art, il fonde à La Rochelle les éditions « À la Rose des Vents a, d'où sortent de nombreux livres qu'il illustre d'aquarelles à la main ou reproduites au pochoir. Pour le compte d'autres éditeurs, il illustre notamment des oeuvres de Paul-Jean Toulet, Philippe Chabaneix, Gaston Chérau, Noël Ruet, et surtout Dominique d'Eugène Fromentin (1929). Louis Suire est aussi conférencier, écrivain régionaliste, auteur-illustrateur de sept livres ou plaquettes : Le Paysage charentais dans l'oeuvre d'Eugène Fromentin et de Pierre Loti. Pages choisies (1946), L'Île de Ré d'autrefois et d'aujourd'hui, en collaboration avec René James (1952, rééditions 1953 et 1966), La Rochelle et les îles, en collaboration avec Louis Desgraves (1958), Cours fleuries et maisons blanches de l'ile de Ré (1962, couronné par l'Académie française, réédition 1981), Le Charme de La Rochelle et images d'Aunis (1965, réédition 1978), Images du pays d'Ouest (1970, couronné par l'Académie française), Ode à l'île de Ré (1973). Il a également publié de nombreux articles dans diverses revues régionalistes et on lui doit deux disques d'improvisations au piano, dont l'île de Ré constitue le thème d'inspiration majeur. Membre de l'Académie de La Rochelle depuis 1925, dont il fut vice-président de 1955 à 1983, membre de l'Académie de Saintonge depuis 1961, il était aussi président d'honneur de l'Institut d'histoire et d'archéologie de Cognac et du Cognaçais depuis 1984. Plusieurs de ses oeuvres sont accrochées aux cimaises des musées de La Rochelle, de Cognac, de Limoges, de Nantes, de Vannes, etc (d'après la notice établie par Alain Lange). Membre de l'Académie de 1961 à 1986.